Transformer la force du vent en électricité

Une éolienne se compose principalement de quatre éléments: les fondations, le mât, la nacelle et les pales du rotor.

La nacelle des éoliennes JUVENT les plus récentes, dont la puissance atteint 2 MW, est perchée à 95 mètres au dessus-du sol. Elle est toujours orientée précisément face au vent afin d’assurer l’exploitation optimale de l’énergie éolienne. L’angle d’attaque des pales du rotor est également adapté automatiquement à la force du vent.

 

La nacelle abrite la machinerie qui permet de transformer l’énergie mécanique du vent en énergie électrique.

 

Les pales des nouvelles éoliennes de Mont-Crosin, d’une longueur de 45 mètres, tournent dès lors que le vent atteint une vitesse d’environ 7 km/h; la production d’électricité est possible à partir de 14 km/h, la vitesse du rotor atteignant alors de 9 à 15 tours par minute.

 

Sous l’effet de vents très forts, les pales du rotor ploient et se rapprochent du mât. Pour éviter qu’elles n’entrent en contact avec celui-ci, l’éolienne est automatiquement stoppée dès que la vitesse du vent dépasse 90 km/h.